Mesure des ondes électromagnétiques par l'association

Informations et aide à la protection qui passent par des mesures des pollutions électromagnétiques

Les traitements de l’électrosensibilité

MedicamentsLes personnes malades électrosensibles devraient préférablement se soigner médicalement  car les protections contre les pollutions électromagnétiques sont assez difficiles à mettre en œuvre et dans la plupart des cas insuffisantes. En France, seul un médecin spécialisé dans la question des maladies environnementales s’est intéressé à la question du traitement médical de l’électrosensibilité : le Professeur Belpomme.

L e professeur Belpomme est professeur de cancérologie à l’université Paris-Descartes et a crée et dirige l’ARTAC (Association pour la Recherche Thérapeutique Anti-Cancéreuse), association de lutte contre le cancer.  Il est  le principal spécialiste  en France de l’électrosensibilité.

A ce sujet, une consultation destinée aux personnes intolérantes aux champs électromagnétiques a été ouverte : des analyses sanguines et urinaires ainsi qu’un scanner cérébral sont effectués afin de déterminer le degré de sensibilité aux champs électromagnétiques de la personne atteinte.

En effet, l’ARTAC affirme que « contrairement à ce que certains médecins ou scientifiques, en étroite relation avec les opérateurs téléphoniques affirment sans preuve, il ne s’agit pas de simulateurs ou de malades psychiatriques ». L’ARTAC a en effet trouvé des anomalies dans des analyses sanguines et les scanners cérébraux effectuées sur les personnes intolérantes aux ondes.

De même, son équipe de chercheurs et lui-même ont mis au point un traitement médical destiné aux électrosensibles qui consiste à administrer des antagonistes pour le récepteur H1 (afin de fermer la barrière hématoencéphalique), des tonifiants du système nerveux (régénération des astrocytes) et un restaurateur vasculaire.

Voir le site de l’ARTAC